Vous êtes ici :

AERONAUTIQUE - AEROSPATIAL - NAVAL

Vers le « plus électrique»

L’exigence est sociétale. Nous voulons tous des transports - terrestre, aérien comme maritime – plus propres : c’est en allant vers le « plus électrique » qu’il sera possible de répondre à cette attente.

Dans les secteurs de l’aéronautique, de l’aérospatial et du naval, multiplier les puissances électriques embarquées est cependant synonyme d’une révision complète des architectures et des équipements. Mais aussi d’un progrès nécessaire en matière de technologie des dispositifs électriques. L’objectif : augmenter la fiabilité des systèmes embarqués et améliorer leur efficacité énergétique tout en réduisant leur masse et leur volume. 

Electrique et électronique embarquées : toujours plus de puissance

Il faut dire que la promesse du « plus électrique » est séduisante, pour les équipementiers comme pour les constructeurs : meilleure fiabilité, gain de masse, d’encombrement et de volume, économies de carburant, optimisation de la flexibilité pour la gestion de l’énergie à bord, maintenance simplifiée, plus grande facilité et rapidité de réparation, augmentation de la disponibilité opérationnelle… Les atouts ne manquent pas !

Mais le remplacement des systèmes traditionnels (hydraulique pour les aéronefs, de propulsion diesel-mécanique pour les navires) par des systèmes électriques implique une augmentation des puissances électriques à gérer, ainsi que des besoins accrus en stockage et en conversion d’énergie. Côté biens et personnes, la gestion des dysfonctionnements et l’anticipation des pannes doivent être optimales, alors même que les appareils de mesure se multiplient à bord.

Une mesure très précise des courants alternatif et continu pour une gestion optimisée des réseaux électriques de bord

Pour que la promesse du « plus électrique » devienne une réalité, les constructeurs et équipementiers doivent pouvoir bénéficier d’outils de mesure précis, en adéquation avec la croissance de la puissance électrique et la sophistication grandissante des réseaux de bord.

Avions, hélicoptères, satellites, navires de surface, sous-marins… Les solutions de mesure doivent permettre d’optimiser la gestion des réseaux électriques de bord, en courant alternatif comme continu. A la clé, une réduction de la consommation de carburant, des émissions nocives pour l’environnement et des coûts de possession, une sécurité et une disponibilité améliorées, mais aussi une réponse pertinente aux enjeux suivants :

  • Conversion d’énergie. Les capteurs, situés sur chaque pôle ou chaque phase des convertisseurs, sont garants d’un meilleur rendement électrique, de légèreté, de polyvalence, de fiabilité et d’une amélioration de la qualité de l’énergie.
  • Polyvalence des capteurs. Les convertisseurs sont répartis entre zones froides (dont la température est inférieure à - 60° C) et zones chaudes (aux températures ambiantes supérieures à + 115° C) : l’idéal est de disposer d’un seul type de capteurs, à la fois intelligents et polyvalents, et qui réponde avec fiabilité à une grande variété de besoins.
  • Surveillance et protection des cœurs électriques, des réseaux et des structures. Avec l’augmentation des puissances, les réseaux de bord gèrent des tensions et des intensités de courants très élevés : les capteurs permettent de protéger les biens et les personnes contre les courants de défaut, les courants de fuite et les sur-courants. Mais aussi d’assurer simultanément la mesure de l’énergie avec précision, dans des environnements électromagnétiques contraignants et à des températures extrêmes.
  • Stockage de l’énergie à bord. L’énergie est parfois stockée à bord au sein de batteries : les électrochimies les plus récentes, comme le Lithium-Ion, exigent des systèmes de management (BMS) très fins, nécessitant une mesure du courant d’une haute précision (de quelques dizaines de milliampères à quelques centaines d’ampères).
  • Maintenance. La pince de mesure idéale pour les visites de maintenance régulières : non-intrusive, capable d’entourer aussi bien des conducteurs de petite que de grande section, très précise sur une grande plage de courants.

Les capteurs mis au point par Neelogy, polyvalents et très précis, permettent de répondre à ces besoins déterminants pour les secteurs de l’aéronautique, de l’aérospatial et du naval.

Nos produits ouvrants destinés à instrumenter des installations ou matériels existants

Nos produits intégrables dans des équipements ou des systèmes embarqués

Nos solutions sur mesure


Nous contacter

Cliquez-ici pour accéder à nos coordonnées et au formulaire de contact.